Communiqué de presse relatif au budget de la psychiatrie

Paris, le 17 septembre 2018

Santé Mentale France s’associe pleinement au communiqué « stratégie de transformation du système de santé : la psychiatrie en état d’urgence républicaine » et plus particulièrement à la nécessité que les moyens dédiés à la psychiatrie soient clairement identifiés et maintenus.

En effet, certaines évolutions législatives et réglementaires récentes ainsi que certaines pratiques administratives ont malheureusement encore démontré qu’il n’en était rien.

Ainsi, l’augmentation du forfait journalier, outre qu’elle pénalise les patients les plus fragiles, aboutit également à une baisse de la dotation des établissements par une réfaction de celle-ci souvent au-delà des recettes qu’ils pouvaient en escompter, surtout quand ces établissements cherchent à réduire la place de l’hospitalisation dans le parcours de soins.

Ainsi, le transfert, à compter d’octobre, d’une partie toujours plus importante du poids financier des transports sanitaires sur les hôpitaux aboutira inéluctablement à une baisse de leurs moyens.

Ainsi, le nouveau mode de facturation des soins aux détenus, mal compensé par des enveloppes manifestement insuffisantes, entraînera inévitablement dans tous les établissements concernés une baisse de leurs moyens.

Ces trois exemples parmi d’autres montrent qu’au-delà des discours officiels, les budgets de la psychiatrie de service public ne cessent pas, en réalité, de baisser.

Il est urgent d’entendre les professionnels de la psychiatrie quand ils demandent les moyens humains et organisationnels de rendre le service de qualité que demandent les patients.

SMF demande que soient tenus les engagements de la Ministre de la Santé sur le maintien de moyens financiers, à la hauteur des annonces de la feuille de route sur la psychiatrie du 28 juin 2018.

 

Contact presse :

Santé Mentale France 31 rue d’Amsterdam 7508 Paris

Tél : 01 45 96 06 36

Messagerie : contact@santementalefrance.fr ou j.marescaux@santementalefrance.fr