Politique du handicap

Le comité d'entente national des associations représentatives de personnes handicapées et de parents d'enfants handicapés a écrit au Premier Ministre pour lui faire part de ses inquiétudes concernant les ressources des personnes en situation de handicap.

Si des revalorisations de l'AAH ont été annoncées et abondamment mises en exergue, d'une part elles n'interviendront qu'entre novembre 2018 et 2019, d'autre part d'autres mesures vont réduire le montant de l'AAH pour plusieurs centaines de milliers de bénéficiaires (prise en compte des ressources du conjoint, fusion des compléments de ressources).

Faut-il revenir en outre sur les discriminations dont font l'objet les personnes en situation de handicap psychique, dénoncées à de nombreuses reprises par les représentants de l'UNAFAM et de Santé Mentale France au CNCPH. Nos associations ont fait des demandes et des propositions jusqu'à présent restées sans réponse ou avec des solutions évoquées sans notion de délai de mise en oeuvre.