Présentation

En Juin 1953 parait le premier numéro de la « Revue pratique de psychologie, de la vie sociale et d’hygiène mentale » qui est la revue de la Fédération de sociétés de Croix-Marine. Le mouvement Croix-Marine débute à cette époque : il réunit à la fois des praticiens de la psychiatrie qui, depuis la fin de la guerre, militent pour une humanisation de l’hôpital (qui est le seul lieu de soin à l’époque) et des personnes qui, bien que n’étant pas des professionnels du soin, sont portées par le souci de réinsertion et de réadaptation des personnes qui sortent des services psychiatriques. Dès ses débuts le mouvement considère qu’il est fondamental de conjuguer le soin avec la réadaptation sociale et cette articulation entre ces deux champs va constituer le fil rouge de son action jusqu’à ce jour. Dans le premier numéro de la revue, madame Alice Delaunay qui en est la présidente, annonce ce que sera la revue : « un organe d’étude et d’action pratiques destiné à contribuer à une meilleure adaptation ou à une meilleure réadaptation de l’homme à sa vie et à celle de ceux qui dépendant de lui ou dont il est solidaire. »

La revue a toujours mis en avant dans ses titres successifs (elle deviendra « Pratiques en santé mentale » à partir de 1998) le terme de pratique. Elle se veut en effet le reflet des avancées et propositions réalisées par une fédération forte de ses quatre cents associations et établissements adhérents. Sur le plan du soin elle a promu les pratiques portées par le mouvement de psychothérapie institutionnelle, humanisation et animation sociale des lieux de soin, mise en place de clubs thérapeutiques, et d’associations au sein de l’hôpital…et au plan de la réinsertion elle a proposé et concrétisé  la mise en place des premières structures d’assistance en dehors de l’hôpital : ateliers de travail protégé, associations de protection tutélaire, et surtout services de suite. Le promoteur de la Croix-Marine, Pierre Doussinet dès avant la guerre avait déjà mis en place un dispositif qui préfigurait le secteur officiellement créé en 1960...

La revue a donc relaté toutes les avancées importantes de la psychiatrie sociale depuis l’après-guerre et se flatte aujourd’hui de continuer à offrir à son lectorat, sur des thématiques ciblées, une image des pratiques de terrain innovantes tant dans le secteur sanitaire que dans le champ médico-social, le tout dans la perspective humaniste et pluri-professionnelle qui a toujours été celle de la Croix- Marine. Tous les grands noms de la psychiatrie sociale ont écrit dans la revue, H.Ey, G.Daumézon, F.Tosquelles dans ses débuts, R.Mises ou B.Jolivet plus près de nous et aujourd’hui les professionnels qui nous confient leurs écrits continuent à promouvoir des expériences soutenues par les valeurs portées par la fédération : On ne peut s’occuper de malades si on ne s’occupe pas, en priorité, de l’homme qui est derrière la malade.

« Pratiques en santé mentale » a une parution trimestrielle.