La 4ème Journée de l’ACCompagnement (JACC) organisée par SMF dans le cadre du Congrés Français de Psychiatrie – 1er Décembre 2021

Dans le cadre de la 13e édition du Congrès Français de Psychiatrie,

SMF organise, avec le Professeur Bernard Pachoud, la 4ème Journée d'ACCompagnement : Mercredi 1er décembre 2021, à Montpellier,

Sur le thème : « (Se) Connecter pour mieux accompagner »

 

Voici comment le présente Denis Leguay, président de SMF :

« Connexions : un signifiant polysémique, aux multiples connotations, qui se prête particulièrement à la problématique de l’accompagnement des personnes présentant des troubles psychiques sévères. Si aujourd’hui, la notion de connexion à distance, par des médiations technologiques, s’impose par son actualité et ses potentiels développements, elle ne doit pas nous faire oublier les aspects plus élémentaires de cette thématique.
Connexion à autrui, liens, relations constituent des facteurs déterminants du processus de rétablissement, et plus généralement une dimension fondamentale de toute forme de vie humaine. D’où la question des façons de promouvoir cet “être en relation”, et la pertinence des lieux et des pratiques qui non seulement y contribuent, mais dont c’est la raison d’être : Groupes d’Entraide Mutuelle, Clubhouses, clubs thérapeutiques, et finalement aussi toute activité collective, de travail ou de loisirs, offrant des opportunités d’établir des liens, de s’assurer de la présence fiable de l’autre.  Or cette connexion à autrui ou au groupe a des conditions, celle notamment d’être invité ou au moins autorisé à se joindre, autrement dit d’être reconnu, de même que ces relations sont réciproquement la condition de toute reconnaissance.
Connexion à soi, non moins essentielle à l’existence humaine, laquelle exige engagements, choix, donc rapport à un devenir, et par conséquent aussi à un passé, à une histoire, à des racines identitaires. Les sciences humaines et la philosophie rappellent l’étroite interdépendance du rapport à autrui et du rapport à soi, dont les formes positives (la confiance en soi, l’estime de soi et le respect de soi) s’avérent fortement dépendantes de la reconnaissance par autrui. L’autostigmatisation illustre cette intrication du regard sur soi et du regard des autres. La métacognition, mobilisée dans le rapport à soi, est par ailleurs un déterminant majeur des capacités fonctionnelles et d’autonomie.  
Connexion du et au réseau de soutien.
Si l’accompagnement a vocation à prendre réellement le relais de l’institution, il est clair qu’il ne peut être correctement assuré que par un réseau d’intervenants spécialisés dans les différents domaines de vie (les soins, le logement, le travail, la vie sociale…), encore faut-il que ce réseau soit coordonné, que l’information y circule, que les décisions soient concertées sinon prises collectivement, que les familles y aient toute leur place, bref que les connexions soient effectives. Quelles propositions pour progresser dans la coordination socio-sanitaire ?

 

Pour vous inscrire à cette journée et/ou au CFP :

https://congresfrancaispsychiatrie.org/congres/journees-de-laccompagnement/?mc_cid=09d06f8f59&mc_eid=3677eb131a